Projet d'établissement

2017-2022

Intoduction

Par ce projet d’établissement, l’ensemble de la communauté éducative de Saint-Pierre Institut de Brunoy souhaite se doter d’un outil de réflexion, d’analyse, de prospective et de communication.

Ce projet d’établissement s’appuie sur les réalités du moment tant des points de vue sociologiques, économiques que pédagogiques…

Il intègre les préconisations institutionnelles, et les réformes de l’Education nationale et de l’Enseignement Catholique ; mais fédère toutes les innovations en cohérence.

Vers le projet d’établissement...


Pour la période quinquennale de la rentrée 2017 à la rentrée 2022,
la communauté éducative s’attache à :

Cliquer sur les titres pour plus de détails.

Un projet d’ULIS :

Le public visé serait plus particulièrement des élèves avec troubles des apprentissages, une ULIS primaire et une ULIS 6ème 5ème dans un premier temps.

Développer la pratique des langues vivantes et les relations avec des établissements européens et internationaux

• Poursuivre l’ouverture des mentions européennes aux bacs technologiques.

Etendre le Programme européen Erasmus+, initialisé à la rentrée 2015, pour les élèves de voie professionnelle de la voie technologique et de l’enseignement supérieur.

• Poursuivre les groupes de conversation en langue(s) étrangère(s) sur les classes de 4ème et 3ème au collège.

• Développer les appariements avec des établissements étrangers.

• Proposer l’allemand à l’école primaire afin de rétablir la classe bi-langue en 6ème Anglais-Allemand.

• Nous proposons en primaire et au collège des cours de portugais en partenariat avec l’ambassade du Portugal. Etendre le choix des langues vivantes par l’ouverture du portugais en formation initiale.

Repenser les filières post-bac pour en faire un pôle d’enseignement supérieur d’excellence.

• Regrouper les étudiants au sein d’un même bâtiment pour dynamiser et faire évoluer l’offre scolaire. Réorganiser les lycées des métiers

Développer le secteur sanitaire et social du CAP au Bac plus 3.

• Réflexion sur l’ouverture de deux formations Accompagnant Éducatif et Social (niveau V) et Educateur de jeunes enfants (niveau III)

Développer l’ouverture culturelle et artistique

• Enrichir les partenariats autour de parcours d’action culturelle et artistique (collège, lycée et apprentis au cinéma, le théâtre, la musique et les arts plastiques) tout en poursuivant et en développant une culture littéraire et artistique auprès des élèves, étudiants et apprentis.

 

Accompagner les élèves et les familles tout au long de leur parcours

• Forum nocturne des métiers ; accompagnement des lycéens par des ateliers - rédaction de CV - lettre de motivation –techniques orales et entretiens; associer l’APEL à cette démarche via un BDI, renforcer les liens avec les entreprises, soirées à thème APB, info sur les bacs, après la 3ème prépa-pro réflexion sur un dispositif d’initiation aux métiers de l’alternance (DIMA).

Faciliter la communication

• Une meilleure circulation des informations au sein de l’Institut et un partage des expériences au-delà des unités pédagogiques.

• Une réflexion importante est en route pour trouver des canaux d’informations adéquates qui ne fassent pas l’impasse sur la relation de personne à personne notamment par la généralisation de l’Espace Numérique de Travail pour les élèves, les familles, les enseignants et les personnels OGEC, un livret d’accueil à l’attention des nouveaux personnels, site Internet plus interactif et informatif, l’élaboration de fiches de poste pour tous les personnels OGEC et l’unification des moyens de communication interne.

 

Situer la pastorale au cœur de nos actions

• Renforcer les liens pastoraux entre les unités pédagogique et la pastorale colonne vertébrale de notre action (mise en place d’un conseil pastoral, le planning annuel doit favoriser les actions pastorales, poursuivre les actions communes messe des CM2-6èmes ; temps forts des lycées ; actions caritatives communes aux unités course contre la faim, bol de riz ; soirée des talents ; la fête de Pierre FOURIER et d’Alix).

• Poursuivre les liens avec nos secteurs paroissiaux.

Renforcer les actions en terme de santé et de sécurité

• Les actions du pôle santé (infirmières, psychologues, référente des troubles des apprentissages)

• Rendre plus lisibles les actions de ces professionnelles et développer les actions en faveur de la santé et de la prévention.

Adapter la politique de formation aux besoins

• Stages / interventions en intra …

• Documentations diverses en direction des enseignants… (CDI s) (Ouvrages, revues…)


C’est au carrefour de ces trois axes que devront vivre, se développer et être évalués les divers projets, innovations, créations.
D’ores et déjà un certain nombre de dispositifs existent et ne demandent qu’à être connus et communiqués afin que chacun puisse profiter ces diverses expériences.